jeudi 31 octobre 2013

"Les plateaux" à la friche belle de mai : modèle hybride de conception et de réalisation (par Construire)






A la Friche belle de mai, chacun habite chez soi et pourtant chacun n’existe qu’au milieu des autres. Cette mise en commun d’espaces et d’activités partagées par des artistes ou des équipes qui tous occupent pourtant leur propre lieu est caractéristique de cette coopérative comme il en existe peu.
Le nouveau pôle des Arts de la scène, baptisé « Les Plateaux », a vocation à fonctionner de la même manière : mis à la disposition de différents utilisateurs, il ne comporte que des espaces partagés : salles de répétitions et de représentation, dégagements de scène, loges, locaux techniques.

A la croisée de deux rues couvertes publiques, Les Plateaux s’installent en plein coeur des anciens locaux industriels de la Friche la belle de Mai, de plain pied, à proximité du restaurant des « grandes tables ». La dalle existante a simplement été percée pour offrir les hauteurs nécessaires aux espaces scéniques et remplacée par une charpente en bois qui supporte une couverture à trois pentes émergeant progressivement au dessus des volumes existants pour terminer en balcon sur la ville.
Les deux salles, qui communiquent entre elles, partagent matériel, espaces techniques et loges, répondent à des demandes très différentes : la grande salle de 372 places avec un gradin fixe et un plateau de 18 mètres d’ouverture est essentiellement utilisée comme lieu de diffusion ; la plus petite, qui comporte 150 places réparties sur un gradin rétractable, peut dégager un plateau de répétition, ou une salle de concert, de 320 m2.
Dialoguant avec le nouvel espace du Panorama, les Plateaux viennent créer une seconde façade à son immense terrasse. Le jeu d’ombre des tôles nervurées gris anthracite (façades et couvertures latérales) et de la membrane de la couverture principale souligne les arêtes franches de cette forme singulière mais modeste. Côté ville, un grand fronton bardé en planches de bois brulé abrite le foyer de la petite salle et un balcon haut perché pour les loges.
A l’intérieur, le mouvement des charpentes bois, les ondulations de l’abat-son, les panneaux du gradin et le jeu des planches d’habillage procurent un grand confort visuel et acoustique.

Ce chantier exceptionnellement court a été rendu possible grâce à une permanence conjointe de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’oeuvre sur le chantier. C’est par cette présence que les entreprises ont pu avoir immédiatement les réponses et que les obstacles à l’avancement ont pu être écartés. Durant le chantier des Plateaux, la permanence a également permis d’ouvrir le chantier au public avec des visites guidées ou l’organisation de moments festifs pendant les travaux (pièce de théâtre du 48h chrono, soirée DJ de fin de charpente).

Photos © Cyril Weiner

Programme:
Grand plateau : 372 places assises. Plateau de 18 m d’ouverture par 14 m de profondeur. Hauteur sous perches 11 m. Foyer 110 m²
Petit plateau : 150 places assises sur un gradin rétractable ou 900 personnes debout. Plateau dégagé de 320 m². Hauteur sous perches 10 m. Foyer 55 m². Loges 250 m². Aire de service et stockage spectacle 210 m²
Dimensions :
Surface dans oeuvre : 1860 m²
Longueur : 56 m, Largeur : 19 m, Hauteur au faîtage : 18 m

mercredi 30 octobre 2013

"Tour 13" ou le street art comme levier de transformation et comme vecteur d'attractivité du territoire






Mais que fait le Louvre ? Entre le flot ininterrompu des visiteurs de la "Tour 13" à Paris, (vouée à la démolition et graffée par des artistes), la couverture médiatique en France et à l'étranger de cette "installation" éphémère (comment l'appeler autrement ?), la "Tour 13" fait émerger ce quartier méconnu du 13è ardt. (coincé entre la gare d'Austerlitz, la bibliothèque François Mitterrand et la Cité de la mode et du design). Elle contribue également à lui construire une "identité", à vitaliser son tissu urbain, le tout à un coût proche de zéro (intéressant à l'heure de la rareté des financements publics).

Le graff comme contributeur au développement urbain et économique d'un territoire, cela devrait faire réfléchir élus, aménageurs, techniciens publics et privés quant à l'utilisation de leurs friches le temps des travaux, et aux moyens de faire monter la mayonnaise avec la société civile pour renforcer l'appropriation des projets et pour en concevoir d'autres (non prévus à l'avance) ! Et de manière plus générale, sur les éléments insoupçonnés présents dans les territoires comme leviers de transformation de ceux-ci et comme éléments de rayonnement et d'attractivité. Gratter les territoires en somme.

Le modèle publique descendant ne peut que profiter des initiatives ascendantes présentes dans tous les territoires. Il suffit juste de le vouloir, en lâchant un peu prise et en adoptant une posture d'hu-mi-li-té face à la vague sociétale (qui ne peut être en aucun cas contenue). Libérer les forces dans un cadre pré-établi par la puissance publique : voilà le modèle ! Construire ensemble - acteurs publics, entreprises et société civile - le diagnostic, les objectifs et la stratégie de mise en oeuvre, pour engager la dynamique et créer un mouvement perpétuel.

vendredi 25 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J15)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

jeudi 24 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J14)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

mercredi 23 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J13)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

mardi 22 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J12)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

lundi 21 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J11)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

vendredi 18 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J10)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

mercredi 16 octobre 2013

Kliptown à Nanterre le 20 octobre 2013


La Ferme du Bonheur, la Ville de Nanterre et l’association Rue du Soleil vous invitent dans le cadre de l’Année de l’Afrique du Sud en France à découvrir leurs initiatives respectives :

• Le « Shack » (habitation de bidonville) construit au Champ de la Garde sur le Pré par des jeunes
de Kliptown (en banlieue de Johannesburg), accueillis en résidence en juillet dernier à la Ferme
du Bonheur, à l’initiative de l’association Rue du soleil, soutenue par la Ville de Nanterre.

Ces jeunes réunis à Kliptown dans l’association Eat my dust, sont également auteurs
et acteurs de films présentés ce jour

• L’exposition présentée Terrasse 15, Maisons de Soweto de Christophe Hutin

L’histoire de l’Afrique du Sud résonne avec une émotion particulière dans notre ville où beaucoup
se sont engagés contre l’apartheid. Nelson Mandela est fait citoyen d’honneur de Nanterre
dès 1985. A travers une marche en compagnie de sympathisants de la lutte pour la liberté,
et non moins acteurs de l’aménagement et de l’animation du territoire, nous verrons ensemble
la diversité des démarches et les cultures de la construction urbaine et de l’habitat.
Avec Gérard Perreau-Bezouille, adjoint au maire de Nanterre délégué à la vie urbaine et la ville
monde, Roger des Prés, directeur artistique de la Ferme du Bonheur, Caroline Bustos, présidente de l’association Rue du soleil

15h : Rdv à la Ferme du Bonheur, 200 av. de la République, RER A Nanterre-Université
départ de la transhumance des moutons au Champ de la Garde.
Visite du shack
15h45 : Départ de la passerelle Rathelot, intersection des bvds Jules-Mansart et Blaise-Pascal
16h15 : Arrivée à la Terrasse 15, exposition Maisons de Soweto de Christophe Hutin, RER A Nanterre-Préfecture
16h30 : Accueil à la salle de quartier de la Mairie de quartier des Terrasses, 215 Terrasse de l’Arche.

Projection des films de l’association des jeunes de Kliptown Eat my dust et de documentaires
de Christophe Hutin. Projection suivie d’un goûter.

Dans le cadre de l’année de l’Afrique du Sud en France, la Ferme du Bonheur a accueilli du 1er
au 20 juillet 2013 un groupe de dix adolescents de Kliptown, bidonville de Soweto. Lors de leur
résidence autour d’un projet cinéma, initié dans leur pays, les jeunes construisent à Nanterre,
ensemble, sur le Pré, un shack, une habitation de bidonville faite de tôle ondulée et de matériaux
recyclés, qui rappelle sans détour les baraques des quartiers insalubres de nos banlieues.
Le Pré constitue le « Parc Rural Expérimental », un espace urbain délaissé, que l’équipe
de la Ferme du Bonheur, investit collectivement avec le public depuis une dizaine d’années
pour une agriculture urbaine.

Christophe Hutin, aujourd’hui architecte, est lui fortement marqué par un séjour à Soweto en 1994,
au lendemain de l’élection de Nelson Mandela. Les savoir-faire et les liens sociaux qu’il vit alors
dans les chantiers de construction influenceront son apprentissage de l’architecture, aujourd’hui
ses projets et son enseignement. En 2004, il réalise une série de photographies de Maisons
de Soweto qui sont exposées dans l’espace public à Nanterre du 10 septembre au 31 octobre 2013
dans le quartier tertiaire des Terrasses nouvellement aménagé.

Roger des Prés et Christophe Hutin sont tous deux publiés dans la collection « L’impensé » dirigée
par Patrick Bouchain aux Editions Actes-Sud, que l’association du Mejan avait mis en valeur aux
rencontres photographiques d’Arles en juillet 2010.

On les retrouve à Nanterre ce dimanche 20 octobre 2013 entre 15h et 18h, avec Gérard Perreau-
Bezouille, adjoint au maire aux finances, la vie urbaine et ville monde, militant contre l’apartheid,
pour une promenade urbaine dominicale, sorte de voyage sensible à l’échelle d’une ville
et à travers les souvenirs du bonheur des rencontres inter-culturelles.

Ils font le Grand Paris (J9)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

mardi 15 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J8)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

lundi 14 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J7)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride).

dimanche 13 octobre 2013

Ils font le Grand Paris (J6)


Artistes, habitants, techniciens, entreprises, élus, acteurs associatifs...Ils font le Grand Paris (Photos © Ville hybride)