mardi 31 décembre 2013

.


TOUR 13 A PARIS

 HYPERLOOP D'ELON MUSK

 INSTALLATION "PILES" METRO DE COPENHAGUE

 TOUR BOIS LE PRETRE AVANT APRES A PARIS

 BATIMENT BIO INTELLIGENT A HAMBOURG

CITE MUSICALE SUR L'ILE SEGUIN

"REVELER L'ABSENCE" DE GUILLAUME MAZARS 

CLUB VILLE HYBRIDE-GRAND PARIS A IVRY SUR SEINE

PARC D'ATTRACTION ABANDONNE A HUBEI

BATIMENT EPHEMERE A BASE DE CONTAINERS SUR L'ILE SEGUIN

vendredi 13 décembre 2013

Urbanisme : l'innovation est dans le procesus de conception amont



Comment transformer les villes héritées de la période de planification monolithique de la fin des années 1960 ? Dans le cas de Väsby, une petite ville située en train à 25 minutes au nord de Stockholm, l'approche a été actualisée lors de l'électro choc issu de la démolition d'un bâtiment scolaire insalubre en plein centre ville, laissant une vaste friche bordée par des grands ensembles qui ont besoin d'être rénovés.

Plutôt que d'organiser un fastidieux concours d'urbanisme, la ville de Väsby en Suède a initié ce qu'elle espère être un nouveau modèle de développement urbain. En tout premier lieu : pas de commission locale de planification urbaine mais la nomination d'un consultant indépendant en urbanisme, Mia Lundström, d'un directeur artistique, Petter Johansson, qui collaborare avec l'artiste et architecte Andreas Angelidakis. En tant  que non-spécialistes, l'équipe a pour objet de concevoir le processus de conception en tant que tel au sein du Väsby Labs. Leur stratégie consiste à impliquer les habitants, les élus, les techniciens et les investisseurs dans une phase de participation active. Ils font valoir que, dans une large mesure, l'urbanisme c'est avant tout de la concertation, la partie la plus importante étant de convaincre les parties prenantes de discuter et de s'entendre sur les objectifs et la stratégie de mise en oeuvre - avant d'élaborer les solutions.

Photos © Andreas Ackerup

vendredi 6 décembre 2013

Une façade à modifier à partir d'un rubik's cube





Installation de Javier Lloert pour le Ars Electronica Center à Linz en Autriche. Les passants sont invités à modifier la façade à l'aide d'un rubik's cube.

vendredi 29 novembre 2013

Marcel Storr, Vivian Maier: artistes clandestins



Leurs points communs :

- ils n'ont jamais révélé leurs oeuvres de leur vivant.
- leurs oeuvres ont été découvertes totalement par hasard (lui 35 ans après sa mort par Laurent Danchin, critique d'art ; elle trois ans après sa disparition par John Maloof, jeune collectionneur).
- ils occupaient des métiers humbles, éloignés de leur art ; Marcel Storr était jardinier à la Ville de Paris ; Vivian Maier : nounou à Chicago.
- ils avaient conscience de leur différence et de la portée artistique de leur travail.
- on ne connait pas grand chose de leur vie.

Et pourtant dans leur registre (l'art brut et la photographie de rue), ils sont tous les deux considérés aujourd'hui comme des artistes de premier plan.

"Project Shangai" de Leandro Erlich





Installation réalisée par l'artiste argentin pour le compte du projet de développement urbain jing an kerry.

jeudi 28 novembre 2013

Le métaphone à Oignies : hybride je vous dis !





Salle de concert atypique qui vous transporte au cœur de l’histoire minière en vous faisant voyager à travers les musiques du monde. Par sa peau musicale, ce lieu de culture et de partage est unique au monde….