lundi 30 mai 2011

Du soleil et du sel



Le projet solaire "Crescent Dunes" dans le Nevada utilisera le sel comme moyen de stockage de l'énergie solaire produite durant la journée. Le procédé consiste à chauffer le sel à une température de plus de 500 degrés. Les proprités du sel sont telles qu'elles permettent de maintenir la chaleur durant la nuit et de distribuer l'énergie de manière continue.

dimanche 29 mai 2011

Fujisawa, emblême du nouveau modèle énergétique japonais


Neuf entreprises japonaises viennent d'annoncer un partenariat pour réaliser la ville la plus techno-écolo au monde, à l'horizon 2014. Le site est celui d'une ancienne usine Panasonic. Il s'agit d'un ensemble de 1000 maisons à Fujisawa. à suivre.

samedi 28 mai 2011

Une structure escamotable à volonté à Coblence







Un peu sur le même modèle que l'atelier trans305 de Stefan Shankland à Ivry sur Seine, voici le Treehugger de One fine day Architects. Il se situe à côté de la basilique Saint Victor à Coblence en Allemagne. C'est un pavillon temporaire, interactif, évolutif qui sert à la fois de lieu d'expo, de conférence, de bibliothèque. En octobre 2011, il sera démonté puis remonté à proximité de Chamber of Skilled Crafts, toujours à Coblence (photo : Roland Borgmann).

jeudi 26 mai 2011

Une maison de courbes et de droites






La maison est conçue par Bernardo Rodrigues. Elle se situe sur l'île des Açores. Elle est toute en courbes et en volumes rectilignes, avec des patios qui viennent s'intercaler (photo. de Iwan Baan). Une Villa Savoye au goût du jour.

mardi 24 mai 2011

Ecole Joséphine Baker à La Courneuve : vintage mais pas seulement





Typer l'architecture est un élément très positif. Cela permet entre autre de marquer une époque. L'école Joséphine Baker se veut l'anti-Pailleron (établissements construits à la va vite et faits de bric et de broc dans les années 70, qui devaient être éphèmère). Photo de Delphine George

lundi 23 mai 2011

L'immeuble hybride est né


Voici un exemple d'hybridation tout à fait original. Nous sommes en 2121 et plus d'un siècle après la vision fururiste de l'architecte Joachim Mitchell (MIT), celle-ci est enfin devenue réalité : la greffe de structure biodynamique sur des arbres, autrement dénommée NBH species (Nature-Building-Hybrid). Celle-ci se nourrit de la substance de l'arbre pour croître. Les matériaux composite de la structure sont quant à eux développés par la Fondation Oxman.

dimanche 22 mai 2011

Un complexe culturel à la démesure de la Chine




Le futur complexe culturel du district de Longgang en Chine, d'une superficie de 83500 m², est à la fois un musée d'art contemporain, une cité des sciences, une maison des jeunes et une librairie. Il est conçu par Mecanoo. C'est un équipement structurant fondamental de la revitalisation du centre ville de Shenzen.

samedi 21 mai 2011

Un immeuble alphabet pour jeunes pousses


Dans le cadre du projet de revitalisation du port de Minervahaven à Amsterdam, l'agence MVRDV a conçu cet immeuble alphabet arc-en-ciel. Il s'agit d'une pépinière d'entreprises pour jeunes entreprises innovantes. Fin des travaux en 2012.

vendredi 20 mai 2011

L'éolien : peut-être l'énergie alternative au nucléaire au Japon




Après les déclarations du Premier Ministre japonais Naota Kan sur l'arrêt définitif de la construction de nouvelles centrales nucléaires, le ministère de l'environnement a sorti un rapport qui affirme que l'éolien ofshore est sans doute la source d'énergie alternative la mieux adaptée pour le Japon, du fait de ses nombreuses côtes maritimes.

jeudi 19 mai 2011

Eglise Saint-Hilaire à Melle dans les Deux-Sèvres, ça fonctionne





Pas évident l'exercice auquel s'est attelé Mathieu Lehanneur et pourtant l'ajout d'éléments contemporains se marient bien au style épuré de cette église romane.
(Photos de Felipe Ribon)

mardi 17 mai 2011

Des méduses géantes en guise de...bus




C'est ce qu'ont imaginé les agence de design Terreform ONE et KARV. Ce calamar géant fait partie d'un programme de mobilité plus large dédié à New York et nommé “Smart DOTS + Soft MOBS: NY 2028 Environmental Mobility".

lundi 16 mai 2011

Forum Ville hybride : systèmes énergétiques locaux (28 juin 2011, Galerie 64bis, Paris)


Programme, informations pratiques, inscription

Quels sont les enjeux des systèmes énergétiques locaux ?

Quelle gouvernance mettre en place avec les acteurs locaux et quels projets développer ?

Quelles périmètres prendre en compte ? Immeuble, îlot, quartier, ville, agglomération ?

Comment adapter la ville ? Comment faire évoluer les habitudes des habitants ?

Comment créer une économie circulaire ?

Quel bouquet énergétique metre en place ? Quelles technologies ? Quels services ?

samedi 14 mai 2011

SOM remporte le prix AIA de design urbain



Le projet Central Business District de Pekin se caractérise par le gain de 215 000 tonnes de CO²/an, l'équivalent de 14 millions d'arbres adultes.

vendredi 13 mai 2011

Incroyable non ?




Il s'agit du futur musée du dessin animé et de la bande-dessinée de Hangzhou en Chine. Objet mutant entre le musée et le parc d'attraction, conçu par le cabinet néerlandais MVRDV.

jeudi 12 mai 2011

Hotel Hi Matic rue de Charonne à Paris...rigolo




Esthétique, fonctionnel, geek, écolo, beaucoup moins cher que la concurrence, que demander de plus ?

mercredi 11 mai 2011

Communautés énergétiques : avenir de l'achat et de l'utilisation de l'énergie ?

Together we all go solar. from Solar Mosaic on Vimeo.


Solar Mosaic est au croisement de l'économie circulaire et du couch surfing. Il s'agit d'une initiative d'habitants d'Oakland en Californie. L'idée : se constituer en coopérative entre voisins (couvrir son propre toit en panneaux solaires est trop honéreux) pour acheter chacun un ou deux panneaux solaires puis installer l'ensemble sur les édifices publics (école, bibliothèque...). L'énergie produite a pour but en amont de créer des emplois au niveau local, d'utiliser l'énergie à des fins domestiques, de revendre le surplus pour monter de nouveaux projets. Simple non ?

lundi 9 mai 2011

Forum Ville hybride : systèmes énergétiques locaux (mardi 28 juin 2011, Paris)



Programme, informations pratiques, inscription

Quels sont les enjeux des systèmes énergétiques locaux ?

Quelle gouvernance mettre en place avec les acteurs locaux et quels projets développer ?

Quelles périmètres prendre en compte ? Immeuble, îlot, quartier, ville, agglomération ?

Comment adapter la ville ? Comment faire évoluer les habitudes des habitants ?

Comment créer une économie circulaire ?

Quel bouquet énergétique metre en place ? Quelles technologies ? Quels services ?

dimanche 8 mai 2011

Combler les no man's lands avec des légos





C'est l'idée purement conceptuelle du studio espagnol Espai MGR. Les prises de vue se situent à Valence.

samedi 7 mai 2011

La Chine annonce un objectif de 50 Gigawatts pour le solaire


A l'horizon 2030. 50 GW c'est grosso modo l'équivalent de 50 réacteurs nucléaires ; la France en compte 58. En 2006, les 435 réacteurs nucléaires installés dans le monde ont cumulé une puissance de 369,7 GW.

jeudi 5 mai 2011

BIG remporte la compétition de Tirana en Albanie




BIG ainsi que Martha Schwartz Landscape, Buro Happold , Speirs & Major, Lutzenberger & Lutzenberger, et Global Cultural Asset Management.Il s'agit d'un ensemble de trois bâtiments : une mosquée, un centre culturel et un musée sur l'Islam. Le tout en forme de triangle, orienté vers La Mecque.
La capitale de l'Albanie vit une forme de renaissance qui comprend la restauration des bâtiments anciens, la construction d'équipements structurants et la complète refection de la place Scanderbeg, poumon de la ville.
L'Albanie est au croisement de trois confessions : orthodoxe, catholique, musulmane. L'ensemble architectural n'est pas destiné aux seuls musulmans mais a également pour objet la tolérance inter-confessionnelle.
En somme, tirer les populations vers le haut, reconnaitre leurs différences pour le bien de tous, leur donner une fierté, un projet commun de vivre ensemble. Vous vous rappelez ? C'était il n'y a pas si longtemps.

mercredi 4 mai 2011

Synthèse de la 2è réunion d'orientation scientifique sur le thème : "nouvelles mobilités dans les agglomérations complexes"






La réunion s'est tenue le vendredi 29 avril à l'AVERE à l'initiative de Vhyb la ville hybride.

Comité d’orientation scientifique :
Françoise Anger (plasticienne), Marina Aubin (Comuto), Virginie Augereau (Inrets), Raphaële Bidault-Waddington (plasticienne), Claude Birenbaum (association la plateforme), Christiane Blanc (plasticienne), Virgile charton (PSA Peugeot Citroën), Philippe Delcourt (MEDDTL, Urba 2000), Damien Chivialle (designer, U-Farm), Etienne Couppé (EPA Plaine de France), Françoise Duchezeau (consultante), Michel Duret (Egis), Dominique Gayman (plasticienne), Nicolas le Douarec (Cityzencar), Sarah Scassola (Caisse des Dépots), Christopher Santerre (étudiant à l’Ensci), Charlotte de Silguy (AVERE),


Objectifs du forum (jeudi 8 décembre 2011, Paris) :

• Apporter des éléments de compréhension et de mise en perspective aux élus, cabinets, directions urbanistique, technique, environnemental, ainsi qu'aux aménageurs publics et privés

• Présenter des retours d’expériences de projets aboutis, d’expérimentations en cours


Préambule

Aujourd’hui, la mobilité est source de tension issue du décalage entre d’une part l’aspiration légitime des individus (pour ceux qui le peuvent) à se déplacer comme ils veulent, quand ils veulent et d’autre part les contraintes qui en découlent (congestion urbaine, raréfaction des sources d’énergie traditionnelles, hausse des coûts de déplacement).

D’où des représentations et des modèles traditionnels de la mobilité qui s’effacent peu à peu au profit :

• d’une redéfinition de la ville (ex : éco-systèmes ou pôles urbains),
• d’un sens plus complexe de la mobilité (mobilité physique, mobilité informationnelle) et de ses enjeux ‘cachés’, voire de l’immobilité
• de la montée en puissance de la notion de mise en relation comme élément structurant de la ville (ex : projet auto hive d’Auckland)
• de l’hybridation des modes de transport (ex. : tram-train, véhicules trois roues)


Dès lors, deux modèles s’opposent :

• l’étalement urbain (qui a fondé l’expansion des villes, favorisée par une énergie à bas prix)
• la densité urbaine (théoriquement souhaitable mais manque de recul par rapport aux réels gains d’émission de CO² et de tension sociale induite)

Un troisième modèle doit-il être envisagé pour répondre à l’évolution de la mobilité qui renvoie à une demande sociétale et institutionnelle forte ? Sachant que le modèle de la densité capte aujourd’hui la plupart des financements.


1- Infrastructures

Le facteur ‘gain de temps’ - qui depuis la mécanisation des moyens de transport constituait un critère déterminant – est-il toujours aussi central ?

L’avenir est-il à un usager ‘comparateur de temps’ arbitrant entre différentes offres de mobilité ?


2- Innovations

Innovation technologique

L’hybridation des modes de transport (ex : tram-train, véhicules trois roues) est-elle une tendance de fond ? A quoi correspond-elle ?

Répond-elle aux besoins de déplacement de masse ? Quel est le modèle de mobilité crée par l’hybridation des modes de transport ?

Quelles sont les innovations (ex : métro bus, informations temps réel) ?

Comment gérer techniquement la diversité multimodale (interopérabilité) ? Avec quels référentiels ? Quels sont les standards industriels en cours d’élaboration ?


Innovation sociale/usages

L’être ensemble : Les études montrent que la première motivation des utilisateurs de co-voiturage est financière. Le lien créé entre les usagers devient un motif déterminant d’utilisation de ce mode de déplacement. A l’inverse, on constate une tendance à la privatisation de son espace dans les transports publics, à un cloisonnement de l’individu vis-à-vis des autres usagers.

La mutualisation : une autre source d’innovation est la capacité des opérateurs à partager les données, et à faire de l’usager un maillon essentiel d’enrichissement des bases de données et de partage de l’information. Ce modèle est-il généralisable ? A quelles conditions ?

Le couch surfing, forme de consommation collaborative reposant sur le principe d’achats groupé (mais pas seulement), dont le ressort est la ‘confiance numérique’ des consommateurs entre eux (ex : systèmes de notation d’un vendeur sur ebay)


Participation des habitants/usagers

L’innovation provient-elle de la capacité des associations à exprimer leurs besoins, aux élus de les traduire et aux experts d’apporter des scénarios, ensuite enrichis, précisés par les différentes parties prenantes d’un territoire ? Sorte de logique 2.0transposée en urbanisme, voire de management de l’innovation.
Quels sont les retours d’expérience en Europe ? Sont-ils adaptables dans le cadre hexagonal ?


3- Urbanisme/adaptation de la ville

La superficie occupée par les modes de transport (garés ou en déplacement) a tendance à congestionner les villes et leur périphérie. Quelles sont les retours d’expériences et quels sont les axes de recherche en la matière pour optimiser et/ou réduire l’espace occupé ?

Comment adapter la ville aux nouvelles mobilités ? Quels aspects prendre en compte pour concevoir une ville en phase avec l’évolution des usages, comportements de ses habitants (permanents et provisoires) ?

Faut-il optimiser l’existant ou repenser le modèle de la mobilité basé sur la mise en relation ? Quels modèles émergent ? Comment se caractérisent-ils ?

Comment prendre en compte l’hybridation des modes de vie dont la frontière entre sphère professionnelle et sphère privée s’efface peu à peu (ex : logement/bureau) ?
Multi et/ou inter-modalité : les différents modes de mobilité (individuels, collectifs, partagés) sont-ils exclusifs les uns des autres, complémentaires ? Une nouvelle articulation entre modes de déplacement est-elle à trouver ? Quels sont les enseignements des retours d’expériences en la matière ?


Coût social de la densité urbaine : dispose-t-on de données chiffrées ?

L’individualisation de la mobilité –et son prolongement le pavillon excentré - correspondait à une société d’abondance en énergie à bas prix ; le partage de la mobilité est-il son corollaire dans une société de pénurie énergétique à coût élevé ?



4- Prospective


Les éco-systèmes urbains et péri-urbains engendrent quel(s) type(s) de mobilité ? Le cas du Grand Paris :

Les investissements financiers se partagent grosso modo pour moitié entre les infrastructures de transport du Super Métro et le développement des neuf pôles stratégiques (St Denis-Pleyel, Le Bourget, Roissy, Clichy-Montfermeil, Noisy-Descartes, la Bièvre, la Défense, Saclay, confluence Seine-Oise)

Fragmentation urbaine : l’avenir de la mobilité est-il…l’immobilité ?

Participation citoyenne : comment impliquer l’utilisateur final, le sensibiliser aux contraintes institutionnelles et industrielles, pour en faire un acteur crédible du processus ?

Accélération des innovations : le succès d’une offre de mobilité dépend de facteurs externes – tant technologiques que sociétaux - qui s’accélèrent de plus en plus vite (exemple : le co-voiturage était encore en 2005 un épiphénomène du fait du coût élevé des technologies à disposition des usagers et de l’aspect encore naissant des réseaux sociaux ; le succès de ce mode de mobilité qui demande peu d’investissement financier est à mettre en perspective avec les coûts élevés des infrastructures de transport et de leur complexité et durée de mise en place).

L’avenir de la mobilité est-il à la légèreté des modèles, infrastructures, financement ?


5- Annexe :

Les 10 principes de la ville durable vue par le prisme de la mobilité, selon Institute for transportation and development policy

1. Walk the walk: Create great pedestrian environments
2. Powered by people: Create a great environment for bicycles and other non-motorized vehicles
3. Get on the bus: Provide great, cost-effective public transport
4. Cruise control: Provide access for clean passenger vehicles at safe speeds and in significantly reduced numbers
5. Deliver the goods: Service the city in the cleanest and safest manner.
6. Mix it up: Mix people and activities, buildings and spaces.
7. Fill it in: Build dense, people and transit oriented urban districts that are desirable.
8. Get real: Preserve and enhance the local, natural, cultural, social and historical assets.
9. Connect the blocks: Make walking trips more direct, interesting and productive with small-size, permeable buildings and blocks.
10. Make it last: Build for the long term. Sustainable cities bridge generations. They are memorable, malleable, built from quality materials, and well maintained.